Ouvrir une franchise Centre du Cuir (rénovation et traitement des cuirs)

Centre du Cuir : service de rénovation et de traitement des cuirs pour les particuliers mais surtout les professionnels.

Que ce soit pour les véhicules ou les intérieurs (chaises, canapés) de nombreuses personnes sont à la recherche de professionnels de la rénovation.

Cette enseigne se positionne sur ce segment de marché en développement avec des marges importantes et peu de concurrence.

Découvrez dans cette vidéo mon avis sur cette franchise et si c’est un bon investissement.

Vous connaissez maintenant parfaitement l’enseigne Centre du Cuir et les possibilités de développement.

Merci de mettre un pouce bleu et de partager cette vidéo si vous l’avez aimé. Je vous invite aussi à vous abonner à ma chaîne YouTube pour découvrir toutes mes conseils dans le domaine de la franchise.

Comme toujours si vous avez des questions, des commentaires ou des suggestions de thèmes pour les prochains vidéos laissez ci-dessous et j’y répondrai personnellement.

Je vous dis à très bientôt.

Alexis Berger

2 réflexions au sujet de « Ouvrir une franchise Centre du Cuir (rénovation et traitement des cuirs) »

  • Bonjour,

    Après avoir visionné votre vidéo, j’ai décidé de poster ce commentaire pour vous exposer certaines expériences.

    Nous sommes une société spécialisée dans la rénovation, la restauration, l’entretien et la coloration du cuir.
    Véritables maitres artisans, nous avons acquis un savoir-faire, une expérience et une expertise sur plus de 50 années et avons participé à la.création des premiers produits d’entretien et de rénovation du cuir pour les professionnels en France (collaboration entre le premier pressing / teinturier de luxe à Paris (notre aïeul) et son meilleur ami chimiste).

    La franchise de la rénovation du cuir est quelque chose d’assez complexe dans le sens où aucune formation n’apportera la savoir faire nécessaire à ce métier d’art qui fera la satisfaction du client.

    En effet, la rénovation du cuir est un métier d’art qui nécessite une qualité de travail, une expertise et un savoir faire qu’aucune formation ne peut fournir.

    Pour exemple, nous récupérons beaucoup de clients de sociétés se lançant dans la rénovation du cuir après avoir reçu une formation (qu’est ce que le cuir, comment entretenir un cuir aniline et pigmenté, comment pigmenter, reparer un trou, une fissure, une craquelure….). Ces clients sont satisfaits du resultat immediat mais restent déçus du résultat apparent au bout de quelques mois car la rénovation ne dure pas dans le temps et le problème d’origine réapparaît (nous avons de nombreux témoignages de clients…).

    La raison est assez simple à comprendre : on « enseigne » à des néophytes comment rénover le cuir d’une seule et même manière suivant quelques méthodes, comme si tous les cuirs nécessitaient le même traitement. Pour mieux vous faire comprendre, un siège en cuir auto par exemple nécessitera la fabrication de différentes couleurs pigmentaires identiques mais diluées différemment en fonction de l’état réel de chaque partie en cuir à renover. Ceci n’est pas appris en formation.

    Autre exemple, on apprend a dégraisser (decaper) le cuir avec un produit spécifique. Or, certaines substances appliquées par les clients sut leur cuir (lotions hydratantes, nettoyants, lingettes bébé…) vont resister au décapage puisque les fibres du cuir auront été chimiquement modifiées. Une autre méthode doit être appliquée qui n’est pas enseignée car il s’agit de « cas spécifiques » entrant dans le prévisionnel des retours insatisfaits…
    Seul un examen minutieux du cuir et certains tests permettent de savoir et de faire du « sur-mesure detaillé » qui ne peut d’apprendre en formation.

    Nous vous parlons également par expérience. Nous avions, il y a quelques années, ouvert 2 ateliers supplémentaires en France et avions formé du personnel à la rénovation du cuir (allant jusqu’à des formations poussées au maniement des aérographes, de la préparation poussée des produits avec des dosages spécifiques en fonction de certains cuirs…) . Certes le chiffre d’affaire était intéressant mais la qualité des prestations réalisées n’étaient pas à la hauteur de notre exigence. Les retours clients étaient supérieurs au prévisionnel ce qui impactait nos marges. Mais c’est surtout l’image d’excellence de la société qui commençait à se ternir et nous avons du mettre fin à cette mauvaise expérience. Après analyse, nous avons déterminé que l’erreur était humaine : malgré toutes les formations effectuées, malgré un accompagnement poussé, malgré des materiels et produits de qualité, le savoir-faire et l’expertise nécessaires n’étaient pas encore acquis. Or, on ne peut pas mettre un cuir Connolly d’une Rolls à rénover ou un cuir Roche Bobois entre les mains d’une personne qui vient d’être formée…

    (Pour l’anecdote, les personnes que nous avions formées ont décidé d’ouvrir leur propre atelier mais n’ont pas tenu plus d’un an… pour les raisons exposées ci-dessus).

    Certes, réalisant pratiquement que des prestations de service, les marges brutes dégagées sont intéressantes. Mais ce qui fait le succès de notre métier, ce n’est pas l’activité en elle-même mais les artisans professionnels connaissant parfaitement le métier qui, grâce à leur savoir-faire, leur expérience et leur expertise satisferont toujours les clients en réalisant des prestations parfaites et impeccables.

    Dans ce metier comme dans beaucoup d’autres, un client satisfait amènera un autre client et dorera l’image de marque et de qualité de l’entreprise. Mais un client insatisfait fera perdre 10 clients et ternira pour un long moment l’image de la société.

    Mais malheureusement, tout comme ce n’est pas en ayant 20 heures de conduite au compteur que l’on devient champion de rallye, ce n’est pas en suivant une formation à la rénovation du cuir que l’ont devient un professionnel avec un savoir faire, une expérience et une expertise dans la rénovation du cuir.

    Bien cordialement,

    Michael K.
    RENOV CUIR

    • Bonjour Michael,
      Merci pour votre commentaire détaillé.
      Néanmoins vous avez également été un jour débutant 😉
      Le savoir faire s’apprend et se transmet. L’expérience elle ne vient qu’au fil du temps mais cela est pour tous les métiers.
      Je pense donc que les gens qui sont passionnés, qui ont l’envie d’apprendre et de satisfaire leurs clients sauront trouver leur place sur ce marché.
      Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *