Ouvrir une franchise de cuisine (Arthur Bonnet, Ixina, Mobalpa, Schmidt)

Ouvrir une franchise de cuisine : gros chiffre d’affaire en vue

Aujourd’hui nous allons voir comment ouvrir une franchise de cuisine comme Arthur Bonnet, Ixina, Mobalpa ou Schmidt pour n’en citer que quelques-unes.

Voici un secteur d’activité où les chiffres d’affaires générés sont très importants avec plus d’1 million d’euros par an après seulement 2 ans d’activité. Et cela tout en nécessitant un apport personnel relativement réduit de 50.000 à 100.000€.

Alors regardons les points forts et les points faibles des cuisinistes en franchise.

Tout d’abord le choix et large avec Arthur Bonnet, Cuisine Plus, Cuisinella, Ixina, Mobalpa, Schmidt, SoCoo’c et bien d’autres encore.

Sachez que plusieurs d’entre eux sont présents au salon Franchise Expo Paris si vous souhaitez les rencontrer.

Concernant l’emplacement le magasin peut se trouver en centre-ville ou dans des zones commerciales de périphérie ce que je vous recommande d’ailleurs très fortement. En effet, le parking pour vos clients sera plus facile, votre surface d’exposition plus grande et le loyer au mètre carré sera bien inférieur.

Ouvrir une franchise de cuisine : les conditions

Les droits d’entrée sont souvent de 0€ (Mobalpa et Schmidt par exemple) et les royalties aussi.

De plus, les charges de personnel sont faibles comparées, par exemple, aux franchises de boulangerie ou de restauration en général. Ici le panier moyen, c’est-à-dire l’argent dépensé par un client, ne s’élève pas à quelques euros mais à plusieurs milliers.

Vous ne devez donc faire que quelques ventes pour générer directement beaucoup d’argent. Cela explique que ce secteur génère de gros chiffres d’affaires.

Cela ressemble donc à une franchise parfaite ! Pas de droit d’entrée, pas de redevance, peu de charges de personnel et beaucoup de chiffre d’affaire.

Vous vous doutez que cela m’a intéressé en tant qu’investisseur !

Cerise sur le gâteau vous avez même une exclusivité territoriale contrairement à Subway ou KFC

Ouvrir une franchise de cuisine : retour sur terre

Alors vous trouvez cela trop beau pour être vrai ? Comment le franchiseur gagne-t-il de l’argent alors ? Et bien tout simplement sur les cuisines qu’il vous vend. En effet, il sera votre distributeur exclusif, impossible donc de négocier les prix avec lui 😉

Et c’est là qu’apparait un inconvénient non négligeable, il s’agit de la marge brute. C’est-à-dire ce que vous gagnez entre le prix de vente et le prix d’achat. Elle est globalement de 40% sur les cuisines et encore moins sur l’électro-ménager.

Si vous vendez une cuisine 10.000€, vous l’aurez acheté environ 6.000€, il vous reste donc 4.000€.

Sachez que dans les boulangeries quand vous vendez pour 10.000€, le prix des matières premières n’est que de 2.000€. Il vous restera donc 8.000€ soit le double mais comme je vous l’ai dit il vous faudra beaucoup plus de personnel pour générer ce chiffre d’affaire.

Ouvrir une franchise de cuisine : conclusions

Néanmoins, je pense que, même si les marges brutes ne sont pas exceptionnelles, cela peut être un très bon investissement si vous êtes passionné par le commerce et que vous êtes un bon vendeur. De plus, de nombreux franchisés sont propriétaires de plusieurs points de vente et l’exclusivité territoriale vous assure une relative tranquillité.

Vous savez maintenant comment ouvrir une franchise de cuisine comme Arthur Bonnet, Ixina, Mobalpa ou Schmidt. Merci de mettre un pouce bleu et de partager cet article si vous l’avez aimé. Je vous invite aussi à vous abonner à ma chaîne YouTube pour apprendre tous les secrets de la réussite dans l’entreprenariat.

Comme toujours si vous avez des questions, des commentaires ou des suggestions de thèmes pour les prochains articles laissez ci-dessous et je vous répondrai personnellement.

Je vous dis à très bientôt.

Alexis Berger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *